#5 Kola

Buff'Up Nootrope #5

Durant des millénaires, les Africains ont mâché des graines de kola pour combattre la fatigue physique et intellectuelle et pour contrer la dépression. De plus, ils leur attribuaient, comme au café et au chocolat, des vertus aphrodisiaques. Cela explique peut-être pourquoi, aujourd’hui, elles font partie des ingrédients de certaines préparations vendues comme « toniques sexuels ».

La poudre de kola fit l'objet d'un important commerce dès le XIVe siècle. Les voyageurs l’échangeaient même contre de la poussière d’or avant d'entreprendre la traversée du Sahara. Cela leur permettait de mieux tolérer la fatigue, la faim et la soif durant le long voyage.

Les musulmans, dont la religion interdit de consommer de l'alcool, appréciaient particulièrement le kola dont ils tiraient une boisson stimulante favorisant les contacts sociaux. Plus près de nous, le Coca-Cola® renfermait à l’origine du kola, aujourd'hui remplacé par de la caféine de synthèse. 

Recherches sur le kola

Fatigue et vigilance

La caféine contenue dans la noix de kola stimule le système nerveux central, ce qui accroît l'attention et aide à lutter contre la somnolence et l'endormissement. L’expérience quotidienne en témoigne et les résultats des essais cliniques les plus récents ne laissent pas de doute.

Cognition

Plusieurs études démontrent que la caféine peut améliorer les performances cognitives à court terme.

La Commission Européenne reconnaît l'usage du kola pour combattre la fatigue physique et mentale. La caféine qu’il contient est responsable de ces effets.

Usages traditionnels

Il est admis que le kola peut stimuler le système nerveux central, augmenter la tension artérielle et soulager un mal de tête résultant d'une mauvaise circulation périphérique; des effets attribués à sa teneur en caféine, légèrement supérieure à celle du café.

Aphrodisiaque

Cette réputation prêtée à la noix de kola n’est ni plus, ni moins justifiée que celle qu’on pourrait attribuer à la caféine, qui a principalement un effet stimulant.